Taxe fiscalité sur le bitcoin et les cryptomonnaies

28. avril 2018 news 0

La France baisse les taxes sur le Bitcoin de 45% à 19% : taxation sur les gains en capital.

Le 26 avril, le Conseil d’Etat a déclaré que les profits générés par les cryptocurrences doivent être considérés comme des gains en capital. Hat signifie que le nouveau régime imposera les bénéfices en cryptocurrency avec un taux fixe de 19%, significativement plus bas que les 45% précédents. Toutefois, en y ajoutant les autres taxes sociales, le montant sera plus élevé, atteignant 34,5%.

La France réduit l’impôt sur le bitcoin

Différents pays du monde entier réglementent les cryptocurrencies et taxent les gains sur les profits réalisés par les investisseurs. Mais parfois, les impôts payés sur les bénéfices sont extrêmement élevés, comme dans le cas de la France. Le taux d’imposition pourrait aller jusqu’à 45 p. 100. France 300×199 – La France modifie les lois fiscales sur Bitcoin de 45% à 19% sur les gains en capital.

La France est l’un des pays les plus importants de l’Union européenne. Cette décision peut être très importante pour laisser un précédent dans l’imposition des Bitcoin et des cryptocurrences. D’autres pays pourraient suivre la décision de la France de réduire les impôts appliqués aux gains liés à la négociation de devises virtuelles.

Burno Le Maire, le ministre français des Finances, a appelé dans le passé à une réglementation mondiale de la cryptographie, mais il a également exprimé son soutien à l’espace cryptographique.

a expliqué M. Le Maire :

“Ces nouvelles technologies financières apportent des promesses mais aussi des risques : financement du terrorisme, blanchiment d’argent et spéculation. C’est pourquoi nous devons définir un cadre dans lequel ces nouvelles technologies pourraient se développer en toute sécurité pour les pays et les nations.”.

Dans le même temps, lors du sommet financier du G-20 qui s’est tenu à Buenos Aires en mars dernier, il a déclaré que la France a intérêt à devenir l’un des premiers grands centres financiers du monde à proposer un cadre législatif ad hoc pour les entreprises qui font des offres initiales de pièces de monnaie.

Il est clair que la France sait ce qu’elle fait. Les autorités s’efforcent de rester compétitives sur un marché très actif. L’Allemagne prend également d’autres mesures pour attirer les investissements cryptographiques. Par exemple, le ministre allemand des Finances, a expliqué que les individus qui utiliseront des monnaies virtuelles comme moyen de paiement n’auront pas à payer d’impôts sur eux.

En outre, un nouveau système de cryptocurrency exchange pour les investisseurs fortunés a été ouvert sur le territoire allemand, ce qui permet aux particuliers et aux entreprises importants d’investir en toute sécurité dans des cryptocurrencies au sein d’un marché réglementé.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *